Retrouvez nos pages sur Facebook
Historique des magasins d'usine
   

Au Moyen Âge, Troyes fut la capitale prospère de la Champagne, puisqu’elle était considérée comme le centre de l’Europe, avec ses célèbres foires de champagne.
Les marchands y accourraient de toute part pour y vendre leurs draperies et soieries.
Nés dès l'après-guerre à partir de l'activité textile traditionnelle, les magasins de marques ont conquis depuis 10 ans un très large public. ll s'inscrit dans le glorieux passé textile de cette ville.
Absorba-Poron, Lacoste, Petit-Bateau, acteurs économiques de l'industrie textile troyenne, ont prospéré à Troyes. Rappelons que dès le XVIIIe siècle, Troyes fut le berceau de la bonneterie jusqu'à devenir la capitale de la maille.
Dans les années 60, dans les nombreuses usines que comptait la ville, la vente en magasins d'usine consistait en une forme de commerce marginale exercée par quelques industriels du textile-habillement ou de l'équipement du foyer désireux de trouver une solution pour écouler leurs sur-stocks de fin de saison.

Peu nombreux et disposant d'une notoriété limitée, les magasins d'usine, très souvent propriété des industriels, ont ainsi longtemps été réservés à une clientèle restreinte.
Face à une forte demande, les portes de ces magasins se sont ouvertes à tous. Ce fut comme un coup de folie conduisant ainsi à l'ère des villages de boutiques de nombreux fabricants, où s'appliquent les règles de la distribution moderne. Une évolution permettant d'accéder aux grandes marques à un prix réduit.

Avec l'apparition de centres commerciaux spécialisés, les magasins d'usine ont acquis une nouvelle dimension et se sont imposés peu à peu dans le paysage de la distribution moderne à savoir : la concentration sur un petit nombre de sites uniques un large choix de produits de marques qui sont vendus moins cher que dans les réseaux de distribution traditionnels a renforcé l'attractivité du concept.
Aujourd’hui, la grande majorité des magasins d'usine et de négoce troyens sont regroupés sur quelques zones géographiques bien définies. Les deux grands centres, Marques Avenue et Mc Arthur Glen, représentent plus de 60% de la surface totale de vente.
Selon les chiffres officiels, avec 81 679 m2 de surface de vente, Troyes accueille chaque année 3 millions de visiteurs.
Deux pôles principaux se sont développés autour des centres Marques Avenue à Saint-Julien-les-Villas puis de McArthur Glen à Pont-Sainte-Marie.


Ces centres pratiquent certes le déstockage mais il est difficile de tromper le client.
Tout est étudié de manière stricte afin que l’on soit accueilli tout comme dans un magasin traditionnel tant au niveau commercial qu’à celui du « look tendance minimaliste » des boutiques parisiennes. Le plus est que les prix sont très attractifs et que l’on peut toujours y faire « l’affaire du siècle » !
Marques Avenue, à Saint-Julien-les-Villas, fut le premier pôle à ouvrir ses portes en 1993. Installé dans d’anciens entrepôts rénovés et modernisés, s’y sont peu à peu construits des bâtiments annexes afin d’accueillir de nouvelles marques et fabricants.
Ce complexe offre aujourd’hui 27 000 mètres carrés entièrement dédiés à la clientèle à l’affût des bonnes affaires et des bons plans.
McArthurGlen est né en 1995 au nord de Troyes, à Pont-Sainte-Marie en faisant grandir un village de boutiques de fabricants d’un style original sans rappeler une certaine « américanisation ». Vous trouverez 80 boutiques susceptibles de satisfaire toute la famille et ce toujours parmi un large choix de prestigieuses marques à prix défiant toute concurrence.
D'autres conception et groupement de boutiques d'usines, Marques City, situé à Pont Sainte Marie, regroupe dorénavant une trentaine de magasins pour une surface de 15000m2 et propose lui aussi des prix tout à fait attractifs sur 150 marques représentées.
Cet actuel concept de magasins d’usine a largement contribué au développement du tissu économique local pour trois raisons majeures :
     - Le développement d'un tourisme commercial : retombées positives pour de nombreux secteurs du commerce et de services; mise en valeur de la tradition industrielle d'une ville ou d'une région.
     - La revitalisation du commerce de centre-ville
     - L’impact positif pour l'emploi

   

L
es centres de magasins d'usine constituent en soi une activité génératrice d'emplois. Leur implantation peut en outre participer au renforcement de l'attractivité d'un territoire et à la redynamisation du tissu économique local. A Troyes, l'attractivité des centres de magasins d'usine a contribué au développement d'une nouvelle offre commerciale et de services dans des secteurs autres que l'équipement de la personne (parfumerie, loisirs, cavistes, services à la personne…).

F
ace au phénomène de métropolisation (concentration des activités économiques et des populations autour de grandes métropoles), les territoires, et notamment les villes moyennes, doivent de plus en plus s'appuyer sur leurs ressources "immobiles" : patrimoine culturel et naturel, terroir, appellations d'origine... et tirer profit du développement de l'économie du loisir. En ce sens, l'implantation d'un centre de magasins d'usine peut venir compléter efficacement l'offre d'un territoire et offrir éventuellement une vitrine attractive aux productions industrielles locales.


Troyes, la plus forte densité de magasins d'usine d'Europe !
Autour de son centre-ville en forme de bouchon de champagne, la ville de Troyes accueille
85 000 m2 de surface de vente en magasins d'usines !

 

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Troyes crée MAGDUS
l'observatoire européen des centres de marques et magasins d’usine.
Dans le domaine des magasins d’usine et centres de marques, il n’existait jusqu’à présent aucun centre de ressources dédié à l’observation et l’analyse de ce concept qui constitue en europe le phénomène du nouveau millénaire dans le domaine de la distribution.

Forte d’une expérience en la matière de plus de 10 ans et d’une expertise reconnue, la CCI de Troyes et de l’Aube a décidé de créer en son sein un Observatoire Européen des Centres de Marques et Magasins d’Usine, à qui seront précisément dévolues ces missions.

Cet observatoire, dénommé MAGDUS voit le jour aujourd’hui, notamment avec l'organisation d'un colloque biennal et la mise en ligne du site : www.magdus.fr

Conçu comme un véritable outil de partage d’informations, le contenu de ce site internet est pratique, efficace, exhaustif et pluraliste. Il à à vocation à évoluer et à s’enrichir en fonction des besoins d’informations ou d’échanges de ses lecteurs et contributeurs.

 

Magazine indépendant édité par REZOMEDIA